"L'eau qui court..." en mai et juin au "Lac"

Nouvelle exposition : "L’eau qui court résonne dans ma tête" de Magdéleine Ferru.

Cette exposition a été réalisée dans le cadre d’ Expolaroïd - le mois de la photographie instantanée. Tous les tirages sont soit les tirages originaux ou des agrandissements de clichés Polaroïd. Ils montrent la diversité et la richesse de ce médium si particulier de la production photographique.

... Du 20 mai au 01 juillet 2021

Finissage le jeudi 01 juillet 2021 à partir de 17h30 en présence de l'artiste ainsi que le jour d'ouverture le 20 mai


Actu expos

Les Boutographies 2021

Les Boutographies
Edition 2021

Du 19 au 30 mai 2021





Expositions par artiste.s

Liste des artistes exposés

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Expositions par année

Newsletter du "Lac"

Réseaux sociaux

Page Facebook du Lac gelé

Exposition (2010) "Frail heroines" suivi de "Songs"

Caroline Chevalier

Du 07 janvier au 20 février 2010

Anna, Cécile, Laurie, Manon, Nagisa...

Anna, Cécile, Laurie, Manon, Nagisa… sont les frêles héroïnes de Caroline Chevalier. Des adolescentes ou des jeunes filles isolées dans des décors dépouillés et froids, lieux de vie ou de passage. Leur peau souvent particulièrement blanche, presque diaphane, leur chevelure, leurs vêtements semblent parfois se confondrent avec l’espace qui les entoure. Dans une lumière étale et neutre, le sujet et l’objet s’adonnent à un étrange et inquiétant jeu de passe-passe, toujours menacés de confusion, toujours à la frontière et au frottement l’un de l’autre. En organisant des séances de pose très longues, presque harassantes pour ses modèles, Caroline Chevalier cherche sans doute à ce que ces dernières se déprennent d’elles-mêmes, abandonnent à la fatigue et au silence les attitudes et les codes psychosociaux habituels… En dé-subjectivant ses modèles, la photographe court volontairement le risque éthique et esthétique de la fusion du corps et du décor, de l’écrasement du sujet en objet. Mais il lui faut courir ce risque, mettre en scène cette tension, afin de capter ces petits riens où beaucoup se dit, ces temps faibles entre deux (faux?) temps forts ou décisifs, ces plans arrêtés et presque vides entre deux actions dûment inscrites dans l’ordre des significations ordinaires et des références expressives… Perte de la maîtrise de soi et perte des repères sociaux ouvrent ici à l’apparition discrète de fêlures, de comportements ordinairement imperceptibles, de pensées flottant entre deux eaux, d’une durée hors du temps mécanique à la fois calme et inquiète. C’est au “creux” même de ces instants vides, de ces mélancolies ou tristesses fugaces, de ces postures physiques légèrement crispées ou lovées sur elles-mêmes, de ces corps parfois un peu disgracieux ou “bizarres”, que se dessinent des lignes de fuite et de résistance, celles d’une autre subjectivité insoupçonnée. L’héroïsme, son courage physique et sa force d’âme, vibre là où on l’attendait le moins : dans la fragilité, le manque, les failles du sujet.

Site Web deCaroline Chevalier : http://www.carolinechevalier.com/

Expos antérieures et aléatoires du "Lac"

Rafraîchissez la page (F5 ou ctrl+F5) pour éventuellement les changer !

"Autopsia"

"Autopsia"

Christophe Raphaël Lopez.
"A l'état sauvage"

"A l'état sauvage"

Françoise Bonnafoux.

Expos récentes

2021

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

Galerie Le lac gelé

3 Grand'Rue

30000 NÎMES

Du mercredi au samedi de 14h30 à 18h30
ou sur rendez-vous

04 66 36 76 49

Mail

Page Facebook du Lac gele